La mère du 1084
Auteurs   Devi, Mahasweta (Auteur)
Morin, Marielle (Traducteur)
Editeur   Actes Sud
Lieu Edition   Paris
Collation   167 p.
Format   19 cm
ISBN   2-7427-3185-7
Langue Edition   français
Langue Origine   bengali
Sujets   Roman : Inde
Coup de coeur lecteur
Thèmes   Partage lecture : au coeur de l'Inde
Nombre de réservation(s) actuelle(s) : 0
SiteNuméroCoteSectionEtat
Saint-Arnoult-en-Yvelines 1227937853717 R DEV Adulte / -Disponible à Saint-Arnoult-en-Yvelines
Rochefort en Yvelines 1040467852216 R DEV AdulteDisponible à Rochefort en Yvelines
Résumé : Après la mort de son fils, tué lors d'une répression policière sans merci au début des années 1970, une femme de la bourgeoisie bengalie ouvre les yeux et essaie de comprendre les raisons qui ont poussé son enfant à se détacher d'elle et de sa famille pour aller en trouver une nouvelle au-delà des barrières sociales. Prenant conscience, douloureusement, de l'hypocrisie de ses proches et de la société qui est la sienne, elle s'invente enfin une voix qui lui est propre... Toute une génération, qui a grandi avec la répression et l'avènement d'un gouvernement communiste au Bengale, a trouvé dans La Mère du 1084 un écho à sa révolte et, dans le personnage de Brati - le numéro 1084 - l'exemplaire incarnation de ceux qui ont sacrifié leur vie pour des rêves aujourd'hui défunts.

Commentaires

La mère du 1084, c'est Sujata, mère de Brati tué lors d'une répression policière du mouvement marxiste naxalite dans les années 70 qui vit de violents affrontements entre le pouvoir en place et ces jeunes gens qui refusaient la société de classes, les"disparus de la décennie de la libération ".Brati est désigné par un simple numéro car son père a tout fait pour que son nom n'apparaisse pas dans les journaux, il a renié ce fils jamais aimé, le petit dernier et fils que seule pleure sa mère en ce jour anniversaire de sa mort. Elle va passer la journée à se remémorer, à essayer de comprendre l'itinéraire de ce fils, ce qui lui a échappé alors, elle va rencontrer une autre mère d'un camarade tué cette même nuit mais la barrière sociale les sépare, elle va rencontrer l'ex fiancée mais là c'est la barrière des générations qui les séparent encore. Elle ne peut pas non plus compter sur ses autres enfants élevés par sa belle-mère et tout acquis à la cause du père et Sujata est irrémédiablement seule, seule dans cette famille où "ce n'est pas la nudité des corps qui est honteuse mais celle des émotions les plus simples". Portrait poignant d'une mère offrant une vision de l'Inde différente, ce livre a reçu un prix remis par Nelson Mandela et a été adapté au cinéma, porté par une écriture fluide, juste et imagée à la fois qui épouse le rythme des émotions, des pensées de Sutaja jusqu'à la scène finale où tout s'emballe.... Coup de cœur ❤️ pour ce bref roman
Vote: 
5
Average: 5 (1 vote)
Connectez-vous pour poster un commentaire